Opération "Choucroute en berne" - Il était une fois... - Articles : La Ligue des GNistes ESTraordinaires

Connexion
 
Bienvenue !!!


Le site GN de L'est est de retour.

Il s'agit de la version mise en place par Karmine et Nono avant la première migration qui doit dater de 2009. Les derniers messages, données et inscriptions ne sont donc pas présents, mais le site devrait fonctionner tel quel (les anciens messages dont visibles sur le forum a condition de demander l'affichage de l'ensemble des message lorsque vous êtes sur une catégorie).

Si vous voyez des bugs ou des vestiges qui mériteraient de disparaitre, n’hésitez pas à me contacter pour que je m'en charge (schniouf@gmail.com).

Bonne lecture à tous
Il était une fois... : Opération "Choucroute en berne"
Posté par ABC le 17/11/2008 (435 lectures) Articles du même auteur
Il était une fois...

Vendredi 14 nov : 22h34 : Besançon
Nous y voila. Tout est prêt pour passer à l'action. Les différentes équipes sont prêtes. Plus que 60 secondes et l’opération « Choucroute en berne » débutera. Deux semaines d’intenses préparatifs pour 1 objectif précis : récupération des photos…


Samedi 1er nov : 16h00 : Belfort : Appartement de Bubble.

Tout le Schob est présent pour une réunion exceptionnelle. Ordre du jour : mettre fin à la tyrannie visuelle des Noh qui ont kidnappés les photos de leur magnifique GN et qui pour des raisons pernicieuses ne veulent pas les mettre à disposition de tous. Car c’est un fait avérés ; malgré leurs fanfaronnades où, soit disant ils exhortent Lilly à remettre les photos à la communauté, il n’en est rien.

C’est notre nouveau membre qui nous en a apporté la preuve. Lors de l’une de ses épreuve d’admission à l’association, embusqué dans la campagne alsacienne, il a surpris une discussion entre 4 éminents membres des Noh (pour ne pas les nommés, nous utiliserons des pseudonymes). Il y avait : le playboy de la piscine, le grand ténébreux, l’artiste et l’exilé de Langres. Leur discussion portait sur un plan machiavélique visant a garder pour eux leurs « Précieuses », afin que personne ne puisse les visionner hormis eux.

Malheureusement, notre apprenti espion fut découvert. Après une longue course poursuite avec une phalange de rangers noirs, il parvint à passer la frontière et à se réfugier dans la citadelle imprenable de Belfort.

Après un ou deux coup de fil, une cellule de crise fut montée et la réunion programmée au samedi.

Une âpre discussion eu lieu entre ceux qui étaient pour alerter la communauté Gnistique et faire fléchir les NOH par la méthode diplomatique, et ceux qui étaient pour une action plus directe et aller subtiliser les photos.

Après une heure de débat le mot d’ordre fut donné par notre nouvelle présidente : « action ».

Un plan d’action fut déterminé. Et le Schob allait former 3 groupes :

Alpha 1 : dont la mission consiste à récupérer les données.

Iris, commando spécialisée infiltration et récupération des données sur place ; Bubble : commando spécialisé infiltration et diversion burlesque ;

Matthieu : commando spécialisé infiltration et évacuation.

Alpha 2 : dont la mission consiste à faire une diversion pour Alpha 1

Mimi, commando spécialisé instruction du commando et espionnage pré-mission ;

Pascal, commando spécialisé dans la guerre psychologique ;

Christelle, commando spécialisée dans la diversion masculine ;

Moi-même , Régis, commando spécialisé action et renseignement pré-mission.

Alpha 3 : dont la mission consiste à récupérer les données informatiques à distance et à les protéger par tous les moyens.

Tonio : informaticien responsable récupération ;

P’tit Tophe : informaticien responsable sauvegarde et diffusion maximale.

Mercredi 5 nov : toute la journée : Besançon

Evaluation de la zone cible par Mimi et Régis. Réalisation d’un itinéraire de retour prime et bis.

Du vendredi 7 au lundi 10 nov : Belfort

Entrainement de toute l’équipe commando par le sergent chef instructeur Mimi. Au programme : endurance, escalade, parcours du combattant à tir réel, combat à mains nus, combat à la fourchette en plastique (on ne sait toujours pas pourquoi la fourchette en plastique mais le sergent chef à dit : « faîtes le ou je vous botte les fesses»), descente en rappel, stage de course à cheval (apparemment c’était juste pour le plaisir…)…

Stage de conduite agressive et extrême pour Matthieu.

Préparation de l’équipement informatique pour Iris, Tonio et P’tit Tophe.

Mardi 11 nov : Belfort

Reconstitution phase par phase dans un lieu secret du Schob.

Bilan des 5 jours : 2 comas, 4 foulures, une dizaine d’hématomes, 2 ordis de plantés, 8 demandes de démission et 1 pétition pour traitement inhumain envers un membre associatif…

Mercredi 12 nov : 20h00

Après une journée de repos complète, on est de nouveau partant pour la mission afin de libérer le monde du joug amér… euh non : NOH.

Toutes les lettres de démission ont été brûlées et la pétition a été retirée (juste rangée dans un placard…)

Vendredi 14 nov : 13h30 : QG du Schob

Arrivée des membres de Paris pour Tonio (avec 10 minutes de retard bien sûr), TrucBruche pour Mimi, le pays du fromage pour Pascal, d’un lieu tenu secret pour cause d’espionnage en terre ennemi pour P’tit Tophe et Christelle. Les autres sont déjà sur place

Vendredi 14 nov : 14h00 : QG des Schob

Briefing de la mission par Mimi.

Vendredi 14 nov : 19h00

Départ pour Besançon

Vendredi 14 nov : 22h34 : Besançon

Tout est prêt. Chaque membre à sa place. Nous attendons impatiemment 22h35 que Lilly soit, comme chaque vendredi, couché après avoir bu sa camomille en trempant ses petit beurres dedans, en regardant la Star AC.

Vendredi 14 nov : 22h35 : Besançon.

Go Go Go…

Dans le bar en face de l’appartement de Lilly, 3 individus au facies goblinoïdes font le gué attablés à une table.

Mission 1 de Alpha 1 : Christelle doit aller les distraire. Trois pintes de bières à la main et le sourire aguicheur de Christelle lui permette de remplir avec brio cette mission.

Pendant ce temps ; Pascal doit, grâce à son verbiage légendaire nous permettre de passer le premier obstacle : l’interphone de la grille d’entrée de l’immeuble. Après 5 minutes de discussion entre la Voix… de l’interphone et Pascal se faisant passer pour un vendeur de chevaux, la grille s’ouvre enfin. Se faisant passer pour 2 soiffards totalement avinés, Mimi et moi-même en profitons pour rentrer dans ma cours intérieur de manière très théâtrale. Réaction immédiate du côté opposé, 4 malabars croisés avec des trolls des cavernes viennent à notre rencontre.

C’est à ce moment précis que Alpha 2 rentre en action. Etant passés par le toit de l’immeuble voisin, ils se situent actuellement au dernier étage de l’immeuble cible. Grâce à un gaz personnel de Bubble, les gardes du toit sont rapidement neutralisés. Matthieu reste là pour couvrir les arrières et préparer le chemin de retour.

Grâce à son habilité elfique légendaire, notre présidente s’introduit dans l’appartement par la chatière, et permet à Bubble de venir également.

Pendant que Bubble surveille Lilly qui dort (et en profite au passage pour reluquer ses sous-vêtements), Iris cherche à casser le code se sécurité de l’ordinateur de Lilly.

Au même moment, le ton commence à chauffer dans la cours. Les malabars croient de moins en moins les 2 soiffards. S’ensuit une bagarre, ou Pascal vient se rajouter. Alors que la bataille tourne en notre faveur, 3 autres individus patibulaires viennent se rajouter et menacent de nous encercler. Heureusement Christelle, qui a drogué ses 3 gardes vient nous soutenir. Profitant de cette diversion, nous reprenons le dessus et c’est après 10 minutes de bagarre acharnée que nous vainquons l’ennemi.

Pendant ce temps, Alpha 2 a réussi à trouver les données tant convoitées et les envois, via une connexion satellite, à Alpha 3.

Cependant, l’ouverture du fichier à déclenché une alarme. Et c’est une Lilly, ligotée par Bubble avec un porte-jarretelle rose bonbon, qui se réveil en sursaut, une lueur apeurée dans le regard, au fur et à mesure que la compréhension de se qui se passait se faisait en elle.

Ne perdant pas de temps, Alpha 2 quittait l’appartement. C’est au milieu de la montée d’escalier qu’ils virent Matthieu en train de descendre les escaliers 3 par 3, poursuivit par 5 gardes barbaresques. Décidant en une fraction de seconde de choisir le plan de retour bis, Alpha 2 redescendit l’escalier et alla rejoindre Alpha 1.

C’est en quittant l’enceinte de l’immeuble qu’ils virent arriver à toute vitesse 2 véhicules type Partner immatriculés 68. Descendit de ces véhicules le grand ténébreux habillé tout en noir avec une capuche ainsi que 7 similis rangers tout en noir. Il s’ensuivit un âpre combat entre les deux partis.

Nos 2 commandos féminins se placèrent immédiatement face au grand ténébreux. Celui-ci, malgré la noirceur de son âme, ne put se résoudre à s’attaquer à des femmes, et c’est ainsi qu’il a fuit honteusement le combat.

Le combat entre notre instructeur commando et le chef des ranger noir se déroulait tout autrement. Ce n’était que coup portés, feintes, attaques frontales, ripostes, coup de pieds, esquives… Après plusieurs minutes, le combat faillit tourner court pour notre instructeur, le ranger noir ayant utilisé un lasso pour l’immobiliser. Heureusement le nœud étant mal fait, notre mimi réussit à se libérer et à retourner le lasso contre le playboy de la piscine. Celui fut donc immobilisé et ne réussit pas à se libérer.

Voyant les deux principaux capitaines de leur groupe défaits, les autres ranger sombres se rendirent ou s’enfuirent.

Vendredi 14 nov : 23h10 : Besançon

C’est le cœur léger et l’esprit heureux que nous quittons Besançon, avec le sentiment d’apporter un bienfait à toute la communauté GNistique de l’Est (enfin ceux ayant fait le Tolkien des Noh).

Dimanche 16 nov : 18h38 : Gndelest

Alpha 3 aidé d’Iris ont terminé le décryptage des photos et les ont misent en ligne dans le post [GN] NOH : Jrtm.

L’opération « Choucroute en berne » est terminé et se solde par un succès retentissant.

Nous pouvons à nouveau nous consacré à notre prochain jeu : « Une étoile à la mer : Gang of Afrisha »

Et à bientôt dans les merveilleuses aventures du Schobhakha….

 
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.